fbpx
Portez le bob Ricard !

Le retour du bob Ricard : le kitsch à nouveau tendance en 2022 ?

Il fait partie de notre patrimoine français, indissociable de l’heure de l’apéro les pieds dans l’eau et autres parties de boules à l’ombre des oliviers. Le petit jaune, comme on aime le surnommer, est bien plus qu’un breuvage au bruit de glaçons. C’est tout un univers, un subtil mélange de saveurs anisées, et de communication bien ficelée. Découvrez avec nous comment le Ricard s’est fait une place sur notre table, mais aussi dans notre garde-robe !

Ricard : la convivialité au goût anisé

« Pastis par temps bleu, pastis délicieux ! »

Camping 1, Fabien Onteniente, 2006

Nous ne pouvions, bien évidemment, pas écrire un article sur l’univers Ricard, sans citer l’une des lignes les plus célèbres du cinéma français. Certes, un peu « ringarde » vous pourriez nous dire, mais à l’écran tout y est : la bouteille, le pichet à glaçon, le verre et le doseur, le tout à l’effigie de Ricard.

Et oui, le jaune s’est même fait une place au grand écran, avec un esprit de convivialité et de vacances !

L’invité favori à l’heure de l’apéro

Pour le point histoire, notre jaune national a été créé en 1932 par Paul Ricard, grâce à une savante innovation mélangeant de l’anis, réglisse et autres herbes. Boisson anisée numéro 1 dans le monde, ce sont tout de même les Français qui lui font le plus honneur, avec 92 % de la consommation mondiale effectuée lors de nos apéros. Avec environ 83 millions de litres consommés par an, autant dire que l’on comprend pourquoi les joueurs de boules ne savent plus s’ils tirent ou ils pointent à cette allure-là !

Création d’une image de marque intemporelle

Symbole de la ville de Marseille, et des après-midi détentes et pétanque sous le soleil de la côte-d’Azur, le Ricard dégage toute une atmosphère. Si le jaune a su garder sa place de premier depuis autant d’années, c’est notamment grâce à une communication bien pensée, et une image de marque extrêmement travaillée.

De la publicité aux produits dérivés, les codes sont maniés afin de faire rayonner toute l’image du Ricard, à travers couleurs et mots, entre vintage et convivial.

En surfant sur sa mythique couleur jaune, la marque a construit toute une image de marque, à la fois impactante et facilement reconnaissable. Et c’est ainsi que l’on a vu naître de nombreux goodies et produits dérivés au fils des années.

Des produits à la fois utiles pour servir l’apéro tels que :

  • Broc à eau et glaçons
  • Carafe
  • Verre
  • Doseur
  • Bouchon verseur
  • Cendrier
  • Parasol (pour éviter que ça nous tourne trop la tête et envoyer la boule de pétanque chez les voisins)

Mais également, des pièces vestimentaires, pour afficher fièrement son apéritif favori, tel que le mythique bob Ricard !

Ces pièces, souvent sorties en série limitée, ont marqué toute une époque, et sont désormais enrobées d’un voile de nostalgie. C’est ainsi que l’on peut trouver sur des brocantes, ou des sites tels que le bon coin ou Ebay, des pichets et autres cendriers à des prix parfois bien élevés !

Par ailleurs, à l’occasion des 90 ans de la marque, certaines des pièces iconiques Ricard connaissent une réédition, aux côtés de nouveaux objects collector et d’une nouvelle bouteille en édition limitée !

De nos jours, nous voyons de nombreux e-shops s’approprier le logo Ricard, et venir l’apposer sur diverses pièces de notre dressing.

Le bob Ricard : la communication made in Le Tour de France

Si l’on observe l’engouement actuel autour des pièces griffées Ricard, cela montre bien une chose : la stratégie à la base de la création du bob Ricard a plus que bien fonctionné ! Mais, de quelle stratégie je vous parle allez-vous vous demander ?!

Revenons quelques années en arrière, à la naissance de notre très cher Bob Ricard. Sa création est intervenue en réponse d’un événement ayant coupé l’herbe sous le pied à la société Ricard. En effet, une loi passée en 1951 interdisait toute publicité, via des affichages ou la presse, pour des boissons alcoolisées.

Connaissant la ferveur autour du Tour de France, et notamment lors du passage de la caravane du tour, avec tous les goodies distribués (on avoue que l’on vient principalement pour ça…), Paul Ricard décida de lancer la création du bob griffé Ricard, et de missionner ses employés pour les lancer aux spectateurs venus par milliers le long de la grande boucle. Et c’est ainsi que la publicité autour de Ricard pris un nouveau tournant, avec tous ces supporters portant fièrement le bob Ricard le long des routes, et filmés à la télé. Un as de la communication ce Paul Ricard !

Le kitsch et le décalé qui s’arrachent

A l’image de Ricard, d’autres marques ont également vu leur image gagner en popularité, en surfant sur la vague du « le ringard, c’est tendance ». C’est ainsi, que nous avons assisté ces dernières années, à des files de fashionistas, regards de guerriers et ongles affutés pour ne pas se laisser dépasser, se diriger non pas chez Balenciaga, pour décrocher l’une de leurs sneakers en semelle recyclée, mais aller chez Lidl.

Et oui, cette enseigne de hard-discount, devenue n°1 depuis plusieurs années, a réussi un énorme coup de com en sortant une collection griffée de ses fameuses couleurs bleu, rouge et jaune ! Tongs, chaussettes, mais surtout sneaker Lidl, se sont ainsi fait dérobés depuis les bacs aux trésors de l’enseigne. Des drops qui se sont transformés en réels événements sans précédent, alors que tout est parti à l’origine d’un poisson d’avril.

Lidl, nouveau concurrent de Nike en matière de sneaker ?

En effet, c’est suite à la réussite d’un poisson d’avril sur les réseaux en 2019, que l’enseigne avait mis en jeu quelques paires via un concours. Face à la réaction et la demande, le site belge de la marque avait lancé en 2020 un drop de 400 paires écoulées très rapidement. La France a pris la suite, fin 2020 avec un drop de plus de 1500 sneakers Lidl vendues par petits lots dans certaines de ses enseignes, pour un faible coût de 12,99 €. Et le résultat : des ruptures de stocks faites en moins de 30 minutes.

L’accueil fait à ce drop a marqué l’histoire de la sneaker, par l’engouement qui lui a été porté, mais surtout par les reventes qui ont été faites. Car oui, la paire a de suite été considérée comme la carte Pokemon inédite et limité qu’il faut avoir, et sur laquelle on peut avoir de belles retombées… C’est ainsi que certains sont repartis avec diverses pointures sous le bras, afin de revendre les paires en ligne non plus à 12,99 €, mais à des prix avoisinant les 1000 € !

Maintenant que vous savez comment le bob Ricard a sauvé l’histoire du jaune préféré des Français, pensez à glisser le vôtre dans votre valise pour cet été ! Retrouvez par ailleurs toutes nos astuces pour composer votre collection capsule pour voyager léger, et tous nos autres conseils sur Modalova !

Scrutant les tendances avec autant d'attention qu'un match de Rolland Garros, j'aime décortiquer la mode sous toutes ses coutures. Entre costumes de films, tendances Instagram, nouveautés dans nos dressings, et prises de conscience écologique et éthique des marques.

Redactrice Mode